Éthique et bien-être

Une approche multisites pour la mise en oeuvre des 3Rs dans les politiques et la pratique

La Directive européenne 2010/063EU et sa transposition française

Les partenaires de PHENOMIN fonctionnent selon la Directive européenne 2010/063 UE et sa transposition française (Directive européenne 2010/063 UE, Décret français « Décret n° 2013-118 » relatif à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques) :

Concepts éthiques

Suivre la directive européenne signifie aussi que nous travaillons selon des concepts éthiques :

En 1959, Russel & Burtch ont développé le fameux concept des 3 Rs afin de protéger les animaux utilisés à des fins scientifiques :

  • Remplacement : méthodes qui évitent ou remplacent l’utilisation d’animaux.
  • Réduction : méthodes qui minimisent le nombre d’animaux utilisés par expérience.
  • Raffinement : méthodes qui minimisent la souffrance et améliorent le bien-être des animaux.

Analyse bénéfice-mal (Harm-Benefit Analysis, HBA) : l’objectif principal de cette analyse est d’établir un équilibre entre

  • Le bénéfice que nous attendons d’une expérience comme le résultat scientifique qui peut bénéficier aux humains, aux animaux ou à l’environnement.
  • Le mal : contrainte animale, effet secondaire par exemple.

Pour remplacer, le TAAM:

  • Apporte une aide et une sensibilisation au choix et/ou à la conception du meilleur modèle pour un projet de recherche.
  • S’assure que l’utilisation d’autres modèles in vitro (moléculaires, cellulaires) a été faite au préalable.

Afin de réduire, le TAAM :

  • Réalise la congélation centralisée et coordonnée des lignées murines, ainsi que leur revivescence rapide afin de limiter au maximum la préservation des lignées sous forme respirante (animaux vivants).
  • Supervise et raisonne la génération de cohortes animales afin d’éviter de reproduire des modèles existants, de limiter la production d’animaux à l’échelle nationale et de rationaliser leurs études en pipeline.
  • Développe des analyses fonctionnelles modernes non ou peu invasives, permettant un suivi longitudinal : échographie, imagerie photo-acoustique, fluorescence pour suivre la lignée cellulaire.

Nous participons à la mise en place d’une alternative pour réduire le nombre d’animaux utilisés et améliorer le contrôle qualité pour déterminer la capacité d’une lignée de souris mutantes à se rétablir après cryoconservation. Une récente publication de Phenomin décrit une nouvelle approche technique utilisée couramment dans les projets PHENOMIN (Blastocyst genotyping for quality control of mouse mutant archives: an ethical and economical approach. Transgenic Res. 2015; 24(5): 921–927. F Scavizzi et al.,2015)

Afin de raffiner, le TAAM :

  • Poursuit l’amélioration des conditions d’élevage et d’hébergement des rongeurs en ce qui concerne leur physiologie et leur comportement de socialisation.
  • Réduit l’utilisation des protocoles invasifs en déployant des méthodes non invasives comme l’imagerie.
  • Assure la formation, le transfert des meilleures pratiques pour délimiter le « point final » des études.

Comités éthiques et autorisation de projets

Tous les projets du TAAM qui impliquent des animaux ont reçu une approbation de nos comités d’éthique et une autorisation du ministère de la Recherche.

Les évaluations de projets sont réalisées en suivant les concepts 3Rs et HBA (Harm-Benefit Analysis) avec une attention particulière sur le raffinement (utilisation de l’anesthésie, des analgésiques si nécessaire, respect des bonnes pratiques).

Organismes pour le bien-être animal

Les autorisations de projets sont délivrées avant de commencer un projet. Une fois qu’ils ont été initié, les projets sont suivis sur le terrain par nos organismes de protection des animaux (Animal Welfare Bodies, AWB).

En plus de cette mission, les principales missions des AWB sont de conseiller les équipes de recherche, de répondre aux questions d’éthique et de bien-être animal, de visiter les animaleries pour vérifier le bon fonctionnement des protocoles et de développer une façon éthique de travailler avec les animaux à long terme. Ainsi, les AWB agissent de façon proactive pour améliorer les conditions de vie des animaux.